• Style : Double IPA
  • Alcool : 7,8%
  • Couleur : blonde-ambrée
  • Amertume : forte
  • Céréales : malt d’orge et d’avoine, flocons d’avoine et de froment
  • Houblons : simcoe, centennial, mosaic, citra cryohops
  • Saveurs dominantes : notes fruitées, agrumes et mangues. Arômes de bruyères et pointes herbacées. Corps puissant qui équilibre l’amertume.

Que dire d’autre ?

Envie de faire une bière surhoublonnée. Mais pas n’importe comment !
Nous avons commencé par bosser notre base céréalière. On veut du corps, du velouté et du soyeux, mais pas de lourdeur ou de gras / sucre résiduel trop important. Du coup, malts spéciaux clairs, flocons et malt d’avoine pour donner de la texture.

Puis l’amertume. En ce moment les IPA pas très amères sont en vogue, pour mettre en avant le côté fruité du houblon. Mais sur celle-ci, nous voulions garder une belle amertume finale. Pas bosser sur le résineux ou l’amertume collante de certains houblons, mais plus sur une amertume sèche qui vient équilibrer le gras et le résiduel sur la fin de bouche. Le genre d’amertume qui ne se remarque pas si on n’analyse pas pendant qu’on la déguste mais qui est essentielle à l’équilibre de la bière. Le genre d’amertume qui fait dire à des néophytes qui « n’aiment pas l’amertume » que « ah bon, c’est amer ça ? ». Oui. 80 IBU. Bitterness ratio IBU/SG de 1,16 (les IPA commencent à 0,75 sur cette mesure qui permet de mettre en relation amertume et densité de la bière, soit de se rapprocher « scientifiquement » de l’amertume ressentie). Bref. Vraiment amer quoi.

Enfin l’aromatisation. A base de tartines de houblon. Parce que pour faire oublier à votre cerveau l’amertume qui elle-même équilibre le gras, il faut beaucoup d’arômes qui vont chatouiller vos narines et concentrer vos impressions de dégustations sur les aspects enchanteurs.
Au total, l’équivalent de 25g/L de houblons ont été utilisés pour aromatiser cette bière. C’est beaucoup, et c’est bon.
Du détail pour les curieux : 8g/L en late hop et whirpool (Simcoe et Centennial). 2g/L en dryhop biotransformatipon (mosaic). Et pour finir, deux autres ajouts en dryhop, l’un de 6g/L de Citra utilisé sous forme cryohops (un granulé de houblon où la résine amère et les huiles essentielles sont deux fois plus concentrées grâce à un retrait des pétales avant mise en forme de granulés) puis un de 3g/L de Mosaic et Centennial.

Cette bière a été produite la première fois pour notre trilogie de big beers Poséidon-Hadès-Zeus en hiver 2018.
L’œuvre d’art représentée sur l’étiquette est le statue de Neptune de Christian Carl Peters installée en 1870 à Copenhague.